onlviola

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CHAMBRE A PART ...

  • Prochain concert

    -1.jpg

    SACRIFICE

    Commémoration des voix perdues et des villages martyrs de la Somme

    Une tournée dans les églises des villes de la Somme détruites pendant la Grande Guerre

    Juillet 2016 :

    jeudi 14, 18h30 Suzanne Église Saint-Rémy

    vendredi 15, 19h30  Guillemont Église Saint-Pierre

    dimanche 17, 17h00 Fleurbaix Église Notre-Dame-du-Joyel

    lundi 18, 19h30 Péronne Église Saint Jean-Baptiste

    mardi 19, 15h00 Fromelles Eglise Saint Jean Baptiste

    mercredi 20, 18h30  Amiens Cathédrale Notre-Dame

    jeudi 21, 19h30 Albert Basilica of Notre-Dame de Brebières

    vendredi 22, 19h30 Beaumont Hamel Eglise de Beaumont-Hamel

    samedi 23, 19h30  Authuille Eglise Saint-Fursy

    dimanche 24, 15:30  Pozières Église Notre-Dame de l’Assomption

     

    Zbigniew Kornowicz violon

    Joanna Rezler violon

    Paul Mayes alto

    Catherine Delanoue violoncelle

    Andrew Goodwin ténor

    David Novak accordéon

    Jordan Aikin cornemuse

    Christophe Latham violon et direction

    Arrangements musicales de Christophe Latham

    ...................................................................................................................

    Programme

    (présenté sans applaudissements jusqu’à la fin du concert)

    Georg Friedrich Haendel (1685 – 1759)

    Marche Funèbre de Saul

    (Ténor, cordes et accordéon)

    Cette œuvre était traditionnellement jouée aux enterrements britanniques pendant la Grande Guerre. F.S. Kelly a dit à son propos : « Cette musique m’a beaucoup touché ». Elle formait également une partie importante du répertoire des fanfares des forces australiennes.

    Jacques Ibert (1890 – 1962)

    Noël en Picardie

    (Cordes et accordéon)

    Ce morceau fut écrit pendant que Ibert servait comme anesthésiste à l’hôpital d’Amiens en 1915.

    George Wilkinson (1885 – 1916)

    Suzette (1915)

    (Ténor, cordes et accordéon)

    Compositeur et ami de George Butterworth, Wilkinson a servi comme sergent dans le seizième régiment de Middlesex. Au cours de l’attaque de la Redoute de Hawthorn à Beaumont-Hamel, Wilkinson fut tué le premier juillet 1916. Son corps n’a jamais été retrouvé. Son nom figure sur le mémorial de Thiepval.

    Willie Braithwaite Manson (1896 – 1916)

    Deux chansons

    (Ténor, cordes et accordéon)

    When I came last to Ludlow

    Loveliest of Trees

    Le compositeur néo-zélandais, Willie Manson, a écrit ces chansons pendant ses études à l’Académie de Musique de Londres. Il s’est engagé en tant que simple soldat dans le 1/4ème bataillon du régiment de Londres (Londres Écossais) en janvier 1916. Il a combattu au front de l’Ouest de mai jusqu’à sa mort à Gommecourt le premier juillet, le jour de son vingtième anniversaire. Tué par un obus, ses restes n’ont jamais été retrouvés et son nom est enregistré sur le mémorial de Thiepval.

    Francis Purcell Warren (1895 – 1916)

    Adagio

    (Violoncelle solo, cordes et accordéon)

    Altiste et compositeur, « Bunny » Warren a servi comme sous-lieutenant dans le dixième bataillon du régiment de Lancashire. Signalé disparu le 3 juillet, il avait probablement été tué le 2 juillet 1916 au sud de Thiepval. Son nom est commémoré sur le mémorial de Thiepval.  Cet Adagio, conçu comme mouvement lent d’une sonate pour violoncelle, fut sa dernière œuvre avant de partir au front.

    Ivor Gurney (1890 – 1937)

    Trois chansons

    (Ténor, cordes et accordéon)

    In Flanders

    Arrangement d’un poème du Lieutenant F. W. (Will) Harvey, 1/5 régiment de Gloucestershire, capturé le 17 août 1916. Compositeur anglais du 2/5 bataillon du régiment de Gloucester, Gurney a commencé cette chanson au Crucifix Corner, près deThiepval, et l’a finie le 11 janvier 1917.

    Severn Meadows

    Cette chanson de Gurney est la seule dont les paroles aient été écrites par Gurney lui même (tiré de sa collection Severn and Somme). Elle a été écrite en mars 1917 à Caulincourt.

    By A Bierside

    Chanson écrite dans une tranche abandonnée entre Contalmaison et Ovillers en juillet 1916 et orchestrée plus tard par son ami Herbert Howells. Après la guerre Gurney a passé la plupart de sa vie dans un hôpital psychiatrique.

    Frederick Septimus Kelly (1881 – 1916)

    Elegy

    (Cordes et accordéon)

    Compositeur australien et titulaire d’une médaille d’or olympique en aviron, Kelly a servi comme lieutenant dans l’infanterie du Royal Naval Division. Il a été tué à Beaumont-Hamel le 13 novembre 1916. Commencée à Gallipoli, cette l’élégie a été retravailler pendant quelques jours avant sa mort.

    Traditionnel

    The Reel of Tulloch

    (Cornemuse)

    Le 8 octobre 1916 à Regina Trench, sous un feu intense, le joueur de cornemuse canadien James Cleland Richardson marchait le long du barbelé allemand jouant ce reel afin de donner courage à sa compagnie, fait pour lequel il se vit décerné la Croix de Victoria. Plus tard, après avoir aidé à transporter les blessés et les prisonniers derrière les lignes canadiennes, il retourna dans le No Man’s Land afin de récupérer son instrument. On ne l’a plus jamais revu. En 2002, sa cornemuse fut découverte à l’école d’Ardvreck en Écosse (un aumonier britannique, le Major Edward Bate, l’avait trouvée sur le champ de bataille et l’avait ramenée à l’école où il travaillait). En novembre 2006, l’instrument fut rapatrié au Canada où il est aujourd’hui visible au British Columbia Legislature.

    Georges Butterworth (1885 – 1916)

    Deux chansons

    (Ténor, cordes et accordéon)

    The Lads in their Hundreds (from A Shropshire Lad)

    Requiescat

    Engagé lieutenant dans le treizième bataillon de l’infanterie légère de Durham, Butterworth s’est battu près de Contalmaison pendant la bataille de la Somme. Après la prise d’une série de tranchées près de Pozières le 16–17 juillet 1916, il a reçu la Croix militaire. Il a été tué pendant la reprise de Munster Alley le 5 août. Son corps a disparu pendant les bombardements féroces des années suivantes. Son nom figure sur le mémorial de Thiepval.

    Reynaldo Hahn (1875 – 1947)

    À Chloris

    (Ténor, cordes et accordéon)

    Né au Venezuela et naturalisé Français, Hahn s’est engagé comme caporal dans la 31ème régiment d’infanterie. Hahn a servi dans la Somme en 1916 où il a écrit cette superbe chanson.

     F. S. Kelly

    The Somme Lament

    (Cordes et accordéon)

    Kelly écrit sa dernière œuvre, une introduction et theme pour un projet de variations symphoniques le 28 octobre 1916 étant cantonné à Mesnil près de Thiepval. Il fut tué dans la troisième tranchée allemande pendant la percée de Beaumont Hamel le 13 novembre 1916. Il est enterré à côté dans la cimetière britannique de Martinsart.

    Walter Braunfels (1882 – 1954)

    Prelude de Les Oiseaux

    (Cordes)

    Walter Braunfels a fait partie de l’infanterie allemande en France pendant la Grande Guerre. Il avait commencé son opéra, Die Vögel (Les Oiseaux), avant la guerre. Il a continué à y travailler pendant la guerre, et l’a terminé en 1919. Sa première en 1920 a été un immense succès. Il représente l’opéra le plus important de la Première Guerre mondiale.

    Botho Sigwart (1884 – 1915)

    Adagio de la Sonate de Guerre

    (Cordes et accordéon)

    Botho Sigwart s’est engagé volontairement en 1914 dans l’infanterie allemande en Flandres et en France, où il a écrit son Kreigssonate (op.19). Son régiment a été transféré en Galice sur le Front de l’est en avril 1915. Promu lieutenant, et après avoir reçu la Croix de fer, il a été blessé mortellement au poumon et est mort le 2 juin 1915 à Jaslo, en Pologne.

    Pipe Major William Laurie (1881 – 1916)

    The Battle of the Somme

    (Cornemuse et cordes)

    Pendant la Grande Guerre, plusieurs joueurs de cornemuse ont écrit des airs. La Bataille de la Somme en est le plus célèbre.  On estime que presque un millier de joueurs de cornemuse et de tambours britanniques et français sont morts en action pendant la Grande Guerre. Les joueurs de cornemuse Daniel Laidlaw, James Cleland Richardson (canadien) et tambour-major Walter Potter Ritchie ont tous reçu la Croix de Victoria pour leurs actions héroïques au champ de bataille.

     

     

     

  • Saison 2015 - 2016

    L1010235.JPGAprès la dernière saison entièrement consacrée à la période de la Grande Guerre, nous retrouvons pour 2015-2016 une programmation plus diversifiée. Ainsi, les grands noms de la musique classique reviennent en force, mais je tiens toujours à sortir de l’ombre les compositeurs oubliés qui ont créés tant de belles œuvres, disparues du répertoire standard.

    Découvrons également des compositeurs régionaux actuels le 31 janvier 2016.

    La saison comprend en outre trois « mini-festivals ». Les trois premiers concerts, centrés sur les œuvres de musique de chambre de Georgy Catoire, sont consacrés aux compositeurs russes dont les noms révèlent leurs origines étrangères. Les quatre dernières dates, au Palais des Beaux-Arts et à l’Hermitage Gantois, rendent hommage à la grande tradition viennoise. Entre deux, la musique nordique sera à l’honneur lors des deux concerts « croisés », où les musiciens professionnels de Chambre à part se rejoignent aux étudiants du Conservatoire de Lille et du Pôle Supérieur.

    Parallèlement, notre collaboration avec le CHRU se poursuit avec six concerts, dont chacun sera joué deux fois dans deux hôpitaux différents, et nous retrouvons également le concert « croisé », désormais traditionnel, avec l’association Chti Cambristi.

    Venez partager avec nous ces moments de découvertes et de retrouvailles, dans une ambiance décontractée et amicale. Venez rencontrer les musiciens et les autres mélomanes autour du verre de l’amitié offert à l’issue des concerts au Conservatoire. Dans un monde de plus en plus dominé par la machine, Chambre à Part met l’être humain et la musique d’abord.

    Paul Mayes, président

     

    Calendrier des concerts

    Tous les concerts ont lieu le dimanche sauf au CHRU

    27 septembre à 11h au Conservatoire - Russes d’ailleurs (1) Présentation de la saison (entrée gratuite)

    4 octobre à 11haux Beaux-Arts - Russes d’ailleurs (2)

    11 octobre à 11h au Conservatoire - Russes d’ailleurs (3)

    Jeudi 5 novembre au CHRU à 12h15 et 13h30 -

    8 novembre à 11h au Conservatoire -Frauenleben

    22 novembre à 11h au Conservatoire- Concert fantaisie

    6 décembre à 11h au Conservatoire - Vents français

    13 décembre à 11h au Conservatoire - Tétralogie nordique (1) Concert croisé Chambre à part/Conservatoire, Pôle Supérieur (entrée gratuite)

    Jeudi 17 décembre  au CHRU à 12h15 et 13h30

    17 janvier à 11h au Conservatoire -Polygones

    31 janvier à 11h au Conservatoire - Inouie !

    Jeudi 4 février  au CHRU à 12h15 et 13h30

    28 février à 16h à l’Hermitage Gantois- Opera de Vienne

    6 mars à 11h au Conservatoire - Tétralogie nordique 2 Concert croisé Chambre à part/Conservatoire, Pôle Supérieur (entrée gratuite)

    Mardi 15 mars  au CHRU à 12h15 et 13h30

    20 mars à 11h au Conservatoire - Flûte et cordes.  À 16h au Conservatoire - Concert croisé Chti Cambristi/Chambre à part (entrée gratuite)

    24 avril à 11h au Conservatoire - Deux innovateurs

    Jeudi 12 mai  au CHRU à 12h15 et 13h30

    22 mai à 11h au Beaux-Arts-Parties de chasse

    29 mai à 11h au Beaux-Arts-Fugues en avant

    5 juin à 16h à l’Hermitage Gantois - Fa-Do

    Mardi 21 juin au CHRU à 12h15 et 13h30

     

    PROGRAMME

    27 septembre à 11h au Conservatoire  Russes d’ailleurs (1)  Présentation de la saison, entrée gratuite

    Georgy Catoire        Sonate pour violon et piano

    Paul Juon                   Sonate pour alto et piano

    Paul Mayes violon /alto   Aurélien Penart piano

    ............................................................................

    4 octobre à 11h au Beaux-Arts  Russes d’ailleurs (2)

    Georgy Catoire                  Quatuor à cordes

    Nicolai Von Wilm               Nonette à cordes

    Quatuor Sirius - Claire Eeckeman violon    Frédéric Daudin-Clavaudviolon   Clarisse Rinaldoalto    Pierre Joseph violoncelle

    Ken Sugita violon  Paul Mayes violon  Anne Le Chevalier alto   Jean-Michel Moulin violoncelle   Julia Petitjean contrebasse

    ............................................................................

    11 octobre à 11h au Conservatoire   Russes d’ailleurs (3)

    César Cui                   Quatuor à cordes

    Georgy Catoire        Quintette pour piano et cordes

    Amaury Breyne piano   Nicolas Desmalines violon   Yasmine Hammani violon  Paul Mayes alto   Clément Vandamme violoncelle

    Georgy Catoire (1861-1926) est né au sein d'une riche famille de commerçants et d'industriels, de descendance Lorraine, les Catoire de Bioncourt, installés en russie, au début du XIXe siècle. Ces trois concerts mettent sa musique de chambre en parallèle avec d’autres compositeurs russes dont les noms indiquent qu’ils sont issus des familles d’origines étrangères. Paul Juon(1872-1940) naît en Russie d'une famille suisse qui s'y était installée pour des raisons professionnelles. Peter Nicolai von Wilm (1834-1911) naît dans la vielle ville hanséatique de Riga, aujourd’hui la capitale de la Lettonie mais à l’époque dans l’empire russe. Il travailla aux conservatoires de Riga et de St. Petersburg. Le Nonette est probablement le seul morceau écrit pour cette formation. Cesarius-Benjaminus Cui, tel que son nom est écrit sur le registre de baptême catholique, (1835-1918) est le fils d’Antoine Cui, officier français de l’Armée napoléonienne qui, lors de la retraite de Russie, resta à Vilnius en Lituanie et épousa une jeune autochtone.

    ..........................................................................................................................................

     Jeudi 5 novembre 2015 au CHRU

    12h15 - Hall de l’Institut Gernez Rieux,   13h30 - Hall de l’Hôpital Claude Huriez

    ..........................................................................................................................................

    8 novembre à 11h au Conservatoire   Frauenleben

    Clara Schumann         Trio pour piano et cordes

    Amy Beach                  Theme & Variations pour flûte et cordes

    Dominique Patteyn piano   Paul Mayes violon   Elisabeth Kipfer violoncelle

    Catherine Roux flûte   Xin Guérinet violon   Cécile Vindrios alto

    Femme de Robert Schumann et elle-même pianiste-virtuose d’exception, Clara Wieck-Schumann(1819-1896) est laissée veuve à 37 ans et fait prevve d’un courage rare pour éléver seule ses huits enfants. Amie, conseilère et inspiratrice de Brahms, elle affirme néanmoins que ses seuls moments de bonheur sont ceux où elle joue ou écoute la musique de son cher disparu.

    De talent précoce, Amy Cheney (1867-1944) effectue ses débuts professionnels comme pianiste en 1883. Deux ans après, 1885, elle épouse le docteur Henry Beach et restreint alors ses activités de concertiste, se consacrant à la composition, signant souvent sous le nom de Mrs. H.H.A. Beach. On lui doit des compositions dans des domaines très variés : piano, musique de chambre, mélodies, un concerto pour piano, une symphonie et un opéra.

    .........................................................................................................................................

    22 novembre à 11h au Conservatoire   Concert fantaisie

    Robert Schumann             4 Phantaisiestücke pour violon, violoncelle et piano,  op.88

    Ernest Chausson               Concert, op.21 pour violon, piano et quatuor à cordes

    Mara Dobrescu  piano  Gautier Dooghe  violon 

     Quatuor Sirius - Claire Eeckeman violon    Frédéric Daudin-Clavaud violon   Clarisse Rinaldo alto    Pierre Joseph violoncelle

    Les Fantasiestücke, op.88 sont à l’évidence conçu pour des interprétations domestiques, et Robert Schumann (1810-1856) lui-même attira l’attention sur la nature plus «délicate» de ce corpus, comparé à ses autres œuvres de chambre pour piano et cordes.

    Le Concert d'Ernest Chausson (1855-1999) fut dédié au grand violoniste belge Eugène Ysaÿe. À la création le 4 mars 1892 à Bruxelles, le critique Pierre Lalo écrivit : « c'est l'une des œuvres les plus considérables de ces dernières années dans le domaine de la musique de chambre ».

    ..........................................................................................................................................

    6 décembre à 11h au Conservatoire   Vents français

    Henri Tomasi                  Concert Champêtre

    Jacques Ibert                  Cinq pièces en trio

    Francis Poulenc             Sonate pour clarinette et basson

    Georges Auric                  Trio pour hautbois, clarinette et basson

    Cyril Ciabaud hautbois   Valentin Favre clarinette   Anaïs Reyes bassoon

     

    Quasiment contemporains, Georges Auric (1899-1983) et Francis Poulenc (1899-1963) font partie du « Groupe des Six », un cercle de compositeurs qui se réunissaient entre 1916 et 1923. Réagissant essentiellement contre l'impressionnisme et le wagnérisme, ils furent très influencés par les idées d’Erik Satie et de Jean Cocteau.

    Le rêve d'Henri Tomasi (1901-1971) est de devenir marin, mais son père, facteur de la poste à Marseille, l'inscrit dans sa sixième année en classe de piano et le retire de l'école alors qu'il est âgé de 12 ans, au profit des études musicales. Pour participer aux besoins de la famille, il joue du piano dans les bars, cabarets ou les cinémas. C'est en improvisant sur les films muets qu'émerge l'idée de devenir compositeur.

    Jacques Ibert (1890-1962) étudie au Conservatoire de Paris de 1910 à 1914. Il sert pendant la Première Guerre Mondiale comme officier de marine chez les fusiliers mairns, puis il remporte le premier grand prix de Rome en 1919. Il devient lui-même directeur de l’Académie de France à Rome (Villa Medicis) entre 1937 et 1940.

    ..........................................................................................................................................

    13 décembre à 11h au Conservatoire   Tétralogie nordique (1) Concert croisé, entrée gratuite

    Des musiciens professionnels de Chambre à part se joignent aux élèves du Conservatoire de Lille et du Pôle Supérieur.

    Jean Sibelius                   Quatuor à cordesen si bémol, op.4

    Otto Malling                     Octuor à cordes

    Jean Sibelius (1868-1957) eut une vie foisonnante, riche en rencontres et en voyages. Admirédans le monde entire, il est considéré comme un héros national, une icône même en Finlande et dans les pays du nord.

    Otto Malling (1848–1915) fut une personnalité centrale dans la vie musicale danoise comme compositeur, chef d’orchestre, pianiste, organiste, administrateur et enseignant. Professeur dès 1889 à l’Académie Royale de Musique Danoise, il en devient directeur en 1899, puis titulaire des orgues de la cathédrale de Copenhague à partir de 1900.

    ..........................................................................................................................................

    Jeudi 17 décembre 2015 au CHRU

    12h15 - Hall de l’Hôpital Jeanne de Flandre,   13h30 - Hall de l’Hôpital Roger Salengro

    ..........................................................................................................................................

    17 janvier à 11h au Conservatoire   Polygones

    Johannes Brahms                   Trio pour piano, clarinette et violoncelle

    Ralph Vaughan Williams   Quintette pour clarinette, cor, piano, violon & violoncelle

    Ensemble PolygonesGuillaume Sigier piano   Louise Salmona violon    Natacha Colmez-Collard violoncelle

    Alexandre Collard cor    Carjez Gerretsen clarinette

    Le Trio pour clarinette, violoncelle et piano de Johannes Brahms (1833-1897) fut composé pendant l'été 1891 à Bad Ischl à la suite de sa rencontre avec le clarinettiste Richard Mühlfeld. Il fut créé le 24 novembre 1891 par Mühlfeld, le violoncelliste Robert Hausmann et le compositeur au piano à Meiningen puis rejoué à Berlin le 12 décembre suivant.

    Le Quintette pour clarinette, cor, piano, violon et violoncelle de Ralph Vaughan Williams (1872-1958), écrit en 1898 fut créé au Queen’s Hall le 5 juin 1901. Si le style fait penser à du “Brahms anglais” il reste néanmoins une œuvre charmante avec des touches d’humour, notamment dans l’Intermezzo. On trouve même une allusion au mouvement lent de la 4ème symphonie de Brahms dans l’Andantino.

    ..........................................................................................................................................

    31 janvier à 11h au Conservatoire   Inouie !

    Jacques Veyrier                    Quatuor à cordes no 2

    Jean-Claude Gengembre      Quintette pour timbales et quatuor« Empreintes »

    Jacques Schab                        Changeless III, pour trombone, saxophone, quintette à cordes et piano

    Jean-Philippe Navrez trombone   Michel Supera saxophone   Jean-Claude Gengembre timbales    Jacques Schab piano  

    Olivier Lentieul violon   Xin Guérinet violon   Anne Le Chevalier alto   Jean-Christophe Lannoy violoncelle    Julia Petitjean contrebasse

    Né en 1928, Jacques Veyrier a commencé ses études musicales sous la direction de Robert Lannoy au Conservatoire de Lille qu’il, avant de les poursuivre au Conservatoire de Paris. Il s’est rapidement tourné vers la direction de conservatoire, tout d’abord celui de Saint-Omer, puis celui de Boulogne-sur-Mer, qu’il a animé jusqu'en 1994, réservant à l'époque principalement son activité de compositeur à des œuvres pédagogiques.

    Jean-Claude Gengembre est bien connu des mélomanes lillois puisqu’il a tenu le poste de timbalier-solo à l’Orchestre National de Lille avant de partir à Paris afin d’ occuper le même poste au sein de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France.

    Jacques Schab termine ses études au CNR de Lille avec5 premiers Prix, ainsi que le Prix du Ministère de la Culture Française. Il se perfectionne à  l'Académie Supérieure de Musique “Frédéric Chopin” de Varsovie puis à l'Ecole Normale de Paris et au Conservatoire “Serge Rachmaninov” de Paris. Actuellement, il est pianiste-chef de chant  du Chœur de l’Opéra de Lille, pianiste à l’Orchestre National de Lille, dirige l’atelier de musique de chambre à l’Université de Musicologie de Lille 3 et enseigne l’expression vocale à l’Ecole Professionnelle Supérieure d’Art Dramatique de Lille.

    ..........................................................................................................................................

    Jeudi 4 février 2016 au CHRU

    12h15 - Hall de l’Hôpital Fontan 1,   13h30 - Hall de l’Hôpital Pierre Swynghedauw

    ..........................................................................................................................................

    28 février à 16h à l’Hermitage Gantois   Opera de Vienne

    Karl Weigl                               Cinq chants pour soprano et quatuor à cordes

    Viktor Ullmann                           Trois chants pour soprano et trio à cordes

    Robert Fuchs                            Quintette pour clarinette et cordes

    Alexander Zemlinsky             Maiblumen pour soprano et sextuor à cordes

    Nobuko Takahashi soprano  Christian Gossart clarinette

    Ken Sugita violon    Delphine Der Avedisyan violon  Paul Mayes alto   Gregorio Robino violoncelle

    Karl Weigl (1881-1949) est né à Vienne, d’un père banquier amateur de musique. Après des cours privés avec Alexander Zemlinsky, Weigl fait ses études à l’Académie de Musique de des Arts du Spectacle puis à l’Université de Vienne. Quand les Nazis occupent l'Autriche en 1938, Weigl émigre aux Étas-unis. Il meurt à New York d'un myélome en 1949.

    Viktor Ullmann (1898-1944) naquit en 1898 dans la ville, alors autrichienne, de Teschen. Il reçut sa formation à Vienne, où il suivit entre autres les cours de composition de Schoenberg  et de Zemlinsky. Ullmann fait partie des compositeurs que les nazis ont assassiné deux fois : ne se contentant pas de l'exterminer à Auschwitz en 1944, ils ont même effacé la mémoire de ses œuvres.

    Robert Fuchs (1847-1927) se forma au conservatoire de Vienne et bien que sa Symphonie no1 ait été couronnée du Prix de composition Beethoven, il fut par la suite plus réputé comme professeur que comme compositeur. Néanmoins, Robert Fuchs était très apprécié de Brahms qui défendit ses œuvres musicales et l’introduisit auprès de l’éditeur Simrock.

    Alexander (von) Zemlinsky (1871-1942) est né à Vienne et étudie au conservatoire de la ville où il se lie d'amitié avec Arnold Schoenberg. Zemlinsky n'en subit que peu l'influence du dodécaphonisme et reste un compositeur post-romantique expressionniste. Il devient directeur de l’Opéra de l’État de Prague, mais, étant de religion israélite, il finit par quitter l'Europe pour les États-Unis en 1938 où il meurt, méconnu.

    ..........................................................................................................................................

    6 mars à 11h au Conservatoire  Tétralogie nordique 2  Concert croisé, entrée gratuite

    Des musiciens professionnels de Chambre à part se joignent aux élèves du Conservatoire de Lille et du Pôle Supérieur.

    Wilhelm Stenhammar                   Quatuor à cordes

    Johan Svendsen                  Octuor à cordes

    Wilhelm Stenhammar (1871-1927) est un compositeur, pianiste et chef d’orchestre suédois. Après avoir étudié la musique à Stockholm, il part pour Berlin et fait alors des tournées comme pianiste soliste. Dans sa jeunesse un fervent admirateur de la musique allemande, il s'est ensuite émancipé pour adopter un style « nordique », influencé par Nielsen et Sibelius.

    Johan Svendsen (1840-1911) est un compositeur, violoniste et chef d’orchestre norvégien. Il apprend le violon depuis l’enfance, mais dès 1865 des problèmes aux doigts l’orientent vers la composition et la direction d’orchestre. Invité en Allemagne par son ami Richard Wagner afin de jouer dans l’orchestre lors de la pose de la première pierre à Bayreuth, il s’installe finalement à Copenhague.

    .........................................................................................................................................

    Mardi 15 mars 2016 au CHRU

    12h15 - Hall de l’Hôpital Calmette,   13h30 - Hall de l’Institut Coeur Poumon (ICP)

    ..........................................................................................................................................

    20 mars à 11h au Conservatoire  Flûte et cordes

    Récital vocal et instrumental autour des mélodies et morceaux italiens et français : Vivaldi, Galuppi, Donizetti, Verdi, Grétry, Adam, Délibes, Debussy, Roussel

    Cassandra Harvey soprano   Christine Vienet flute   Jean-Christophe Rigaud piano

    Concert détente et bonheur…

     

    à 16h au Conservatoire   Concert croisé  Chti Cambristi/Chambre à part

    Amateurs et professionnels se réunissent pour une fête de la musique.

    ..........................................................................................................................................

    24 avril à 11h au Conservatoire  Deux innovateurs

    Claude Debussy                                Quatuor à cordes

    Ludwig van Beethoven                  Quatuor à cordes no10, op.74 « Les Harpes »

    Marie Lesage violon   Pierre Delebarre violon   Cécile Vindrios alto   Jean-Michel Moulin violoncelle

    Tous les grands compositeurs ont une voix unique et personnel, mais certains, dont Beethoven et Debussy, ont aussi révolutionné le cours de l’histoire de la musique.

    L’unique Quatuor à cordes de Claude Debussy (1862-1918) fut composé en 1893 et créé le 29 décembre de la même année à la Société national de musique, Paris par le Quatuor Ysaÿe. Il est en partie inspiré du Quatuor de Grieg.

    Le Quatuor à cordes no10 en mi bémol majeur, op.74, de Ludwig van Beethoven (1770-1827) fut composé en 1809 et publié en 1810 avec une dédicace au prince Lobkowitz. Les abondants pizzicati de son premier mouvement lui ont valu le surnom de quatuor « Les Harpes ».

    ..........................................................................................................................................

    Jeudi 12 mai 2016 au CHRU

    12h15 - Hall de l’Hôpital Jeanne de Flandre,   13h30 - Place des Urgences, Hôpital Roger Salengro

    ..........................................................................................................................................

    22 mai à 16h à l’Hermitage Gantois  Parties de chasse

    Joseph Haydn                           Quatuor à cordes op.1, no1 “La Chasse”

    Georges Onslow                       Quintette no15 “L’Accident de chasse”

    Wolfgang Amadeus Mozart       Quatuor à cordes “La Chasse”

    Alexandre Diaconu violon   Paul Mayes violon   Juliette Danel alto   David Smolarski violoncelle    Gilbert Dinaut contrebasse

    Le Quatuor à cordes op.1, no1 de Joesph Haydn (1732-1809) ainsi que le Quatuor à cordes no17, K.458 de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) portent le sobriquet, anecdotique, de “Quatuor de la Chasse” dû à l’allure de leurs thèmes initiales.

    Le Quintette à cordes nº 15 « L’accident de chasse », pour deux violons, alto, violoncelle et contrebasse du compositeur français, d’origine anglaise, Georges Onslow (1784-1853) fut composé en 1830 à la suite d'un accident de chasse au sanglier où le compositeur faillit perdre la vie.

     

    ..........................................................................................................................................

    29 mai à 11h au  Beaux-Arts   Fugues en avant

    Heinrich Kaminski                  Prélude et Fugue sur ABEGG pour quatuor

    Ludwig van Beethoven         Quatuor à cordes op.130 “Grande Fugue”

     

    à 16h à l’Hermitage Gantois

    Ludwig van Beethoven           Allegro, finale du Quatuor à cordes op.130

    Heinrich Kaminski                     Quintette à cordes

    Quatuor Joachim -

    Zbigniew Kornowicz violon   Joanna Rezler violon   Marie-Claire Méraud-Rannou alto   Laurent Rannou violoncelle

    Paul Mayes alto

    Prélude et Fugue pour quatuor à cordes sur le nom d’ABEGG de Heinrich Kaminski (1886-1946) fut composé en 1931 en remerciement au Wilhelm Abegg, mécène zélé du compositeur. L’immense Quintette à cordes en fa dièse mineur fut composé pendant la première Guerre mondiale et se termine par une fugue aux dimensions hors norme et à la richesse d’invention qui rappellent la « Große Fuge » de Beethoven.

    Le Quatuor à cordes op.130 deLudwig van Beethoven (1770-1827) fut composée entre 1824 et 1825 avec, en tant que dernier mouvement, une fugue monumentale et visionnaire. L'accueil glacial du public conduisirent l'éditeur Artaria à réclamer que la fugue soit séparée du quatuor et publiée à part. Beethoven qui n'avait jamais eu pour habitude de se soucier des caprices du public ni des doléances des instrumentistes ne s'exécuta qu'à grand regret. Il composa à l'automne de 1826 un finale de substitution pour le Quatuor à cordes no13, un Allegro incomparablement plus léger que le finale initial et qui fut son ultime œuvre achevée.

    ..........................................................................................................................................

    5 juin à 16h à l’Hermitage Gantois   Fa-Do

    Wolfgang Amadeus Mozart               Quatuor pour hautbois et cordes en fa majeur

    Franz Schubert                                    Quintette à cordes en ut majeur

    Cyril Ciabaud hautbois   Filippo Marano violon   Delphine Der Avedisyan violon 

    Molly Ka alto   Gregorio Robino  violoncelle    Thibaut Vatel violoncelle

    En 1780, Wolfgang Amadeus Mozart (1862-1918) fut invité à Munich pour rendre visite à l'électeur Charles Théodore, qui avait commandé l'opéra “Idomeneo”, pour une fête de carnaval. Alors qu'il résidait dans la ville, Mozart reprit contact avec Friedrich Ramm, un hautboïste virtuose de l'orchestre de Munich. C'est à l'intention de celui-ci que Mozart composa le Le Quatuor pour hautbois et cordes en fa majeur, K.370.

    Nous terminons la saison par un chef d’œuvre parmi les chefs d’œuvres, le Quintette à cordes en do majeur, D.956 (op. posth. 163 - dit aussi quintette à deux violoncelles) de Franz Schubert (1797-1828). Il fut composé peu après sa dernière symphonie durant l'été 1828, deux mois avant la mort du musicien. Il fut créé seulement en 1850 au Musikverein de Vienne et publié en1853.

    ..........................................................................................................................................

    Mardi 21 juin 2016 au CHRU

    12h15 - Cour de l’Hôpital Claude Huriez,   13h30 - Parvis de l’Hôpital Roger Salengro

    .........................................................................................................................................

    Billetterie sur place 30 minutes avant le concert
    Plein tarif : 12 €      Tarif réduit : 6 € (12-25 ans, demandeur d’emploi)
    Gratuit : moins de 12 ans et jusqu’à 16 ans pour les élèves des écoles de musique
    Carnets (valables sur deux saisons)
    Liberté : 48 € - 6 concerts
    Intégrale : 98 € - 14 concerts

     

    Les lieux des concerts :
    Auditorium du Conservatoire de Lille, Place du Concert - 59000 Lille
    Auditorium du Palais des Beaux-Arts de Lille, Place de la République - 59000 Lille
    Hermitage Gantois, Autograph Collection, 224, rue de Paris - 59000 Lille